La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

 

 Cette page est un complément au Circuit Lieux de Mémoire Communs Franco-Québécois - Seine et Marne Nord

Tous droits réservés à l'Association, nous contacter pour les conditions d'utilisation.

 

Télécharger le Circuit NORD (format PDF) : ICI

Télécharger le Circuit SUD (PDF) : ICI

 

Le chevalier de Bourlamaque a participé au siège du fort anglais William-Henry

(siège décrit dans "Le dernier des Mohicans" de James Fénimore Cooper)

 

Coutevroult. Comme le rappelle une plaque sur l'église, nous sommes dans le village natal du chevalier de BOURLAMAQUE, officier d'Etat-Major, qui fut le commandant en second des troupes françaises au Canada après la mort du marquis de Montcalm lors de la bataille des plaines d'Abraham devant Québec assiégé par les troupes anglaises en 1759.

Plaque mortuaire du frère du chevalier de Bourlamaque dans l'église

 Château du Vivier à Coutevroult ayant appartenu à la famille Bourlamaque

 

Crécy-la-Chapelle. L'église Saint-Georges est le lieu de baptême des soldats nommés BEAUDRY et LEVASSEUR, morts pour le roi Louis XV et la France au Canada en 1757 et 1758. Suivez le circuit des peintres (dont la canadienne Emily Carr) à Villiers-sur-Morin où sont nés LEDOUX et LEPAIRE, fils de vignerons, soldats au Canada en 1756...

 Circuit des peintres : Emily Carr, peintre canadienne à Crécy en 1911

 

 

Coulommiers vers 1600 (l'église Saint-Denis est à gauche)

 

Coulommiers : y est originaire Denis CHARPENTIER, fils de drapier dans le quartier des tanneries du Grand Morin (voir le pupitre du circuit du patrimoine), sergent d'une compagnie de la Marine en 1688 puis installé près de Montréal.

 

 Tanneur

Faire une halte au Musée de la Seine-et-Marne à Saint-Cyr-sur-Morin afin de découvrir les activités agricoles et artisanales et les traditions briardes d'autrefois.

  

Des Groseilliers fut coureur des bois au Canada

Bassevelle : est né D'AULNAY, d'une famille de gardes du corps à cheval du roi, militaire des troupes de la Marine envoyé au Canada puis installé à Charlesbourg en 1752. A Bassevelle, nous trouvons la terre ancestrale de Médard Chouart DES GROSEILLIERS (un lieu-dit), explorateur des Grands lacs et marchand de fourrures en 1659 avec son beau-frère Radisson, fondateurs de la Hudson's Bay Company (HBC). Une plaque au lieu dit "Les Groseilliers" a été inaugurée en 2018 ainsi qu'un panneau explicatif sur le parking de la Mairie de Bassevelle.

 

Traite des fourrures en canot sur les Grands Lacs.

 

La Nouvelle France avant 1713

La famille D'aulnay, une famille de garde du corps à cheval du roi Louis XV

 

Citry, seigneurie du baron de RENTY (une place porte son nom), administrateur de la Société Notre-Dame de Montréal pour la conversion des sauvages (amérindiens), cette société apostolique est à l'origine de la fondation de Montréal par Chomedey de Maisonneuve et Jeanne Mance en 1642.

 

Renty est représenté sur le bas-relief du monument Maisonneuve à Montréal

La société Notre-Dame de Montréal  fondée en 1639 est à l'initiative de la fondation de Ville-Marie (Montréal) en 1642

 Place Gaston de Renty à Citry

 

La Ferté-sous-Jouarre : deux “filles du roy” y sont nées : Marie MERCIER et Jeanne LECOMTE arrivées à Québec en 1671. Les filles du roi étaient choisies dans les maisons d'orphelines ou les maisons charitables pour être envoyées au Canada en contingent guidé, afin de choisir un mari et de s'installer pour fonder des familles.

 

Débarquement du contingent des "filles du roy" à Québec

 

 

Potier, duc de Tresme et de Gesvres, seigneur de Vendrest

Découvrez la vallée de l'Ourq par Lizy-sur-Ourq vers Vendrest, village natal de Catherine GRANGÉ, “fille du roy” qui épouse en 1673 à Québec le lieutenant d'un régiment de Carignan, Jean de Lespinay, le couple s'installe à Beauport.

 

 Inauguration de la plaque de Charron en présence du Délégué Général du Québec en France et des édiles de la ville de Meaux (2011)

 

La ville de Meaux est le berceau de nombreux partants vers la Nouvelle-France : Pierre CHARRON, devient mégissier (qui travaille le cuir) en 1665, à Montréal (plaque face à la médiathèque Luxembourg). Louis-Vincent MARCEAU, chirurgien major au régiment d'infanterie de Berry est envoyé au Canada en 1757 puis s'installe à Château-Richer. Egalement natives de la ville, des “filles du roy” (célibataires recrutées pour fonder des familles en Nouvelle-France aux frais du Trésor-Royal) : Barbe DUMONT et Marguerite CHARPENTIER, arrivées à Québec et qui épousent des soldats en 1668. Marie-Catherine PHILIPPE, est parmi les premières « filles à marier » arrivées en Louisiane en 1704. Personnage majeur, Hélène Boullé, veuve de Samuel CHAMPLAIN, fondateur de Québec en 1608, est fondatrice d'un couvent en 1648, rue des Ursulines. Dominique SÉGUIER est alors évêque de Meaux, il appartient à une famille proche de la Cour du roi Louis XIII et citée parmi les fondateurs de Montréal.

 

 Acte de mariage de Pierre Charron à Montréal (1665)

Marceau est un chirurgien-major au régiment de Berry en 1757

Dominique Séguier, évêque de Meaux lors de la fondation du couvent des Ursulines (1648)

Blason des Séguier, il se trouve dans une cheminée du palais épiscopal de Meaux

Hélène Champlain est la fondatrice des Ursulines à Meaux (1648-1654). Statue d'une Ursuline à Québec.

 

 

 Charles Lemoine, futur baron de Longueuil au Québec

 

A Dammartin-en-Goêle, à côté de l'hôtel-Dieu, l'ancienne collégiale Notre-Dame est le lieu du mariage en 1681 de Charles LEMOYNE, né à Montréal, capitaine dans les troupes de la Marine, futur baron de Longueuil (au Québec) avec Elisabeth Souard, fille d'un apothicaire anobli et nièce du premier curé de Montréal. Dammartin est aussi le lieu de baptême d'un de ses fils en 1693.

Blason de la famille de Montmorency, comte de Dammartin

Acte de mariage de Charles Lemoine  de Longueuil à Dammartin (1681)

 

Robert Navarre a participé aux négociations entre Pontiac et les Anglais à Détroit (1763)

 

Gressy est le lieu de naissance de Robert NAVARRE (son parrain est le seigneur de Gressy), qui devient un administrateur de Détroit (USA) vers 1734, ville fondée par le français Cadillac.

 

Moulin de Moulignon, propriété de Robert de  Fremont, seigneur de Gressy

 Siège du fort de Détroit par l'alliance amérindienne organisée par le chef Pontiac contre les Anglais (1763)

 

 

Chaussegros de Léry, ingénieur militaire des fortifications de Québec est le grand-père du vicomte de Léry, maire d'Annet sur Marne en 1820

Dessin de Chaussegros de Léry (1725)

 

A Annet-sur-Marne, en face de son château d'Etry, au cimetière, se trouve la sépulture du vicomte Chaussegros DE LÉRY, né à Québec en 1754, maire d'Annet en 1820 et descendant de l'ingénieur des fortifications de Québec et Montréal.

 

Un pionnier commandant de la milice, monument Maisonneuve à Montréal

 

Pomponne est le lieu de naissance (d'après son contrat de mariage à Montréal) de Louis PRUDHOMME, pionnier de Montréal en 1642.

 

 Un pionnier de Montréal, monument Maisonneuve dans le vieux Montréal

 

Montréal en 1790

 

Thorigny est le lieu de naissance des frères PACHOT, fils d'un meunier (moulin sur la Marne, près du pont, aujourd'hui disparu), qui feront souches à Montréal vers 1759.

 

 

 Plaque de rue à Lagny sur Marne, jumelée avec une ville du Québec

Lagny-sur-Marne est le lieu de naissance de Louis ROGER, fils d'un vannier, né paroisse Saint-Sauveur (église aujourd'hui disparue), il devient maître cordonnier et se marie en 1709 à Montréal. Lagny est jumelée à Sainte-Agathe-des-Monts au Québec.

 

Louis Roger est devenu maître cordonnier à Montréal

Sainte-Agathe, dans les Laurentides, au Nord de Montréal, est ville jumelle de Lagny

 

Le gouverneur De la Barre était capitaine de la Marine Royale

 

Férolles-Attilly : lieu du château de la Barre ayant appartenu au gouverneur de la Nouvelle-France en 1682 LEFEBVRE DE LA BARRE. Son petit-fils, le chevalier de la Barre, né en 1745 à Férolles, sera exécuté en 1766 pour blasphème, malgré la défense de Voltaire.

 

 

Le pionnier de Québec Louis Hébert arrivé en famille en 1617. Statue à Québec.

 

 Noël Morin est engagé charron à Québec en 1636

Le vieux château de Brie-Comte-Robert au premier plan avec sa porte des champs

 

Veuve d'un riche seigneur de Brie-Comte-Robert, Angélique Faure DE BULLION est la bienfaitrice du premier hôpital de Montréal fondé en 1645 par Jeanne Mance. Ses dons ont également servi à la recrue de 1653 (une centaine de colons) qui sauva Montréal menacée par les Iroquois. Son souvenir est présent au Centre d'interprétation du vieux château. L'église Saint-Etienne posséde un vitrail représentant les douze mois de l'année et est le lieu de baptême de sept partants dont Noël MORIN, parmi les pionniers de Québec, marié en 1640. Une “fille du roy” est originaire de cette ville : Marie PASQUIER DE FRANCLIEU, fille du bailli (officier de justice), qui épouse en 1668 Charles Couillard, seigneur de Beaumont (près de Québec).

 

Blason de la famille de Bullion

 L'hôtel-Dieu de Montréal en 1690

 

 Jeanne Mance co-fondatrice de Montréal en 1642. Statue à Montréal.

 

 Source : "De la Brie à la Nouvelle France" de Bruno Cadoret, Edition Fiacre (2015). Livre disponible à l'achat lors des activités de l'association.

 

L'actualité québécoise en Seine-et-Marne :

 

Lieu des activités, Nos partenaires, La Fédération France-Québec francophonie

Contact, Le Journal associatif, Agenda associatif, Adhésion

Le Québec, La Seine-et-Marne